Les frais de port sont offerts à partir de 200€ ou 24 bouteilles
Retour aux articles

DÉCOUVERTE Connaître les bases des accords mets-vins

Le vin doit sublimer votre repas, et les plats qui le composent. Il participe à la création d’une alliance subtile et un peu magique, qui fera de ce moment partagé entre amis ou en famille un souvenir mémorable. En la matière, il s’agit toutefois de connaître quelques règles de base pour que ce mariage entre les mets et les vins soit parfait. En voici une sélection.

Règle n°1 : toujours monter en qualité 

Vous avez choisi de servir des vins différents à chaque étape de votre repas : il faut faire en sorte que le vin précédent ne soit pas regretté. Par exemple, servir un Riesling Grand Cru en apéritif puis un Sylvaner avec votre choucroute n’est pas recommandé !

Règle n°2 : éviter de démarrer le repas avec un vin sucré

La tentation est grande, à l’apéritif, de céder aux sirènes du Gewurztraminer par exemple. Ce n’est pas une bonne idée car vos papilles seront immédiatement saturées par le sucre et l’alcool. Bien sûr, l’alliance traditionnelle foie gras / moelleux ou liquoreux est superbe, mais vous pouvez aussi trancher en servant un vin blanc plus minéral comme le Riesling

Règle n°3 : respecter la noblesse des vins et des mets

Cuisiner des morilles, du homard, des truffes, du gibier, c’est partir sur une approche haut de gamme de votre repas. Bien sûr, le vin doit être choisi en conséquence : il vous faudra de grands vins très structurés pour viser un accord sublime.

Règle n°4 : accorder l’âge du vin aux mets appropriés

Les vins jeunes, vifs et frais, vont bien avec des préparations crues comme les salades d’été. A l’inverse, les vins plus âgés, complexes et élaborés, conviennent mieux aux plats d’automne et d’hiver comme les champignons ou le gibier.

Règle n°5 : miser sur les oppositions

Servir un moelleux avec du Roquefort peut paraître surprenant, mais cela fonctionne parfaitement. Pourquoi ? L’accord sucré/salé se révèle ici car l’onctuosité de ce vin et le gras de ce fromage se complètent parfaitement. De la même manière, une viande blanche en sauce à la crème pourra elle aussi se marier avec un moelleux.

Règle n°6 : penser aux accords par couleur

Le vin blanc est traditionnellement proposé avec le poisson…qui est en général de couleur blanche. Le rouge est servi avec une pièce de bœuf… de couleur rouge. Cela peut paraître basique mais l'harmonisation des couleurs du mets et du vin fonctionne plutôt bien... Pour preuve, vous servirez plutôt un rouge avec un steak de thon, et du blanc avec une volaille en sauce ! Et tentez donc un Crémant Brut Rosé sur un gravlax de saumon ou quelques makis au saumon...

Règle n°7 : faire honneur au terroir

Les plats régionaux ont tous leurs vins de prédilection. Cahors et confit de canard, Riesling et choucroute, Bandol et aïoli, Gewurztraminer et Munster, ces mariages sont classiques et éprouvés. Vous restez ainsi en terrain connu et sûr, tout en ayant l’assurance que votre plat et votre vin fonctionneront bien ensemble.

Belle(s) dégustation(s) à vous !

Continuez votre lecture par une dégustation Laissez-vous tenter ...
Riesling Grand Cru Schlossberg
AOC Alsace Grand Cru
Riesling
AOC Alsace

8,00 €
Riesling Rebgarten
AOC Alsace "Lieux-dits"
Riesling Vendanges Tardives
AOC Alsace