Les frais de port sont offerts à partir de 200€ ou 24 bouteilles
Retour aux articles

DÉCOUVERTE Connaissez-vous les cépages des Vins d’Alsace ?

Comme sur chacun des territoires vinicoles de France ou du monde, l’Alsace exploite des cépages bien caractéristiques. Nous vous les présentons.

Le Riesling : ancien et renommé

Exploité en Alsace depuis l’époque romaine, le Riesling offre une production régulière et est le plus courant en Alsace (plus de 23% de la surface du vignoble). Il donne de très beaux vins aromatiques et élégants, puissants, qui offrent une bonne aptitude à la garde. Le Riesling est un des cépages autorisés pour les Grands Crus.

Le Gewurtzraminer : charpenté et sensible

Cultivé principalement en coteau, le Gewurtzraminer est un cépage précoce qui offre un faible rendement. Très typé, il donne de superbes vins blancs puissants, amples et charpentés, avec parfois des accents de cuir, de fumé ou de réglisse.

Le Gewurtzraminer donne de nombreux Grands Crus et des Vendanges Tardives de grande qualité.

Pinot Gris : puissant et opulent

A l’origine, le Pinot Gris portait le nom de Tokay. Il est implanté en Alsace depuis le 17ème siècle. Il représente aujourd’hui plus de 15% de la surface viticole alsacienne. Sa belle puissance et son moelleux lui donnent un caractère unique, qui en font une des stars des Grands Crus d’Alsace. Il vieillit par ailleurs très bien.

Pinot Blanc et Auxerrois : les cépages du Crémant d’Alsace

En Alsace, les vins vendus sous le nom Pinot Blanc (ou Klevner) d'Alsace peuvent être issus du seul « vrai » Pinot Blanc ou d'un assemblage avec l'Auxerrois Ces deux cépages, peu exigeants, donnent des vins frais, souples, fruités et charpentés.

Originaire de Lorraine, l’Auxerrois est un cépage récent élaboré au 20ème siècle. Il n’apparaît que rarement sur les étiquettes mais il est largement utilisé pour élaborer le Crémant d’Alsace ainsi que l’Edelzwicker.

Pinot Noir : le seul rouge d’Alsace

Implanté en Alsace depuis le Moyen-Age, le cépage Pinot Noir est utilisé dans la région pour l’élaboration du vin du même nom. Il donne des vins à la robe claire, peu tanniques et très fruités.

Sylvaner : abondant et vif

Originaire d'Autriche, le Sylvaner est implanté en Alsace depuis le 18eme siècle. Tardif et très productif, il a longtemps été utilisé pour des vins d’entrée de gamme. Avec une surface d’encépagement qui a diminué et gagné en qualité, le Sylvaner est toutefois aujourd’hui bien plus intéressant. Vif, désaltérant et fruité, le vin issu de ce cépage est typique.

Muscat : le grain de raisin avant tout

Utilisées à partir du 16eme siècle dans la région, trois variétés de Muscat entrent dans la composition du Muscat d’Alsace. Il s’agit du Muscat Blanc à petits grains, dit Muscat de Frontignan, du Muscat Ottonel et du Muscat Rose à petits grains. Selon la variété dominante, le vin peut être plutôt vif ou rond. Mais dans tous les cas, le Muscat est remarquablement aromatique.

Chasselas : sec et léger

Les deux variétés de Chasselas utilisés en Alsace, blanc et rose, sont des cépages précoces qui donnent des vins secs et légers. Principalement utilisé pour la composition de l'Edelzwicker, le Chasselas n’est pas autorisé pour les Grands Crus.

Continuez votre lecture par une dégustation Laissez-vous tenter ...
Pinot Blanc
AOC Alsace

7,25 €
Riesling
AOC Alsace

8,00 €